Ismaël partage son expérience du consulting

RH - Publié le 15 octobre 2021

Epaulé par son manager au quotidien, Ismaël a trouvé sa place dans le métier du conseil, très formateur !

Après un master en finance d’entreprise et 3 ans dans le milieu du conseil dans le secteur bancaire, Ismaël choisi de rejoindre DBA. Le conseil lui permet de découvrir différents aspects de la compatibilité bancaire et de bénéficier d’une montée rapide en compétences ! Aujourd’hui, analyste financier en fiscalité au sein d’un grand groupe bancaire, il s’occupe de calculs de taxes, des déclarations, du suivi des provisions ou de rédaction de procédures par exemple. C’est un vrai challenge d’être opérationnel sur de nombreux sujets en même temps, mais c’est un défi qu’il relève haut la main en faisant preuve de curiosité 😊

En véritable coach, son management l’accompagne au quotidien : formation en amont de sa mission, points réguliers, conseils, certification bancaire pour progresser…

En résumé ? Pour lui, le conseil est très formateur pour un junior. Lancez-vous ! En cas de doute ou de besoin, il y aura toujours quelqu’un pour vous aider !

Convivialité et partage font partie de sa personnalité, Ismaël est toujours partant pour un déjeuner ou pour prendre un verre en afterwork !

Envie de rejoindre DBA ?

Être et grandir ensemble ! Développer le potentiel de chacun est notre priorité, c’est ton évolution qui nous permettra de porter le projet d’entreprise. Faire partie de DBA, c’est aussi intégrer une entreprise axée sur l’humain qui mettra tout en œuvre pour que tu te sentes épanoui(e) au quotidien.
En savoir plus

Pour aller plus loin

#IBS

New french obligation related to the beneficial owners

In the French context of the fight against money laundering and the financing of terrorism, commercial companies, civil companies and other entities registered to the French Register of Commerce (association, foundation…) have to identify their beneficial owner(s).
#IBS

Decoding – Tax audit in France ?

In France, should a tax audit need to take place, it is mandatory that all accounting data provided to the French tax administration is supplied via a yearly electronic file and under a very specific format with 18 fields.